Ecouter ses émotions pour arrêter de les manger

20/09/2020
ecouter-ses-emotions-pour-arreter-de-les-manger

Les sensations nous renseignent différents aspects de la réalité, grâce à la vue, le toucher, l’odorat, le son. Les émotions nous fournissent des informations sur ce que cela signifie pour nous. En étouffant, nos émotions, nous nous coupons de nos souffrances, mais nous évitons de savoir, voir, ce qui ne va pas. Ecouter ses émotions pour arrêter de les manger, cesser de s’engourdir, de capituler. D’autant que cette stratégie échoue, comme nous l’avons vu dans notre article “L’alimentation émotionnelle, un refuge pesant”.

Ecouter ses émotions c’est le premier pas vers soi, l’inverse est vrai aussi ! Repousser ses émotions, est le 1er pas de la coupure avec soi.

Une émotion peut venir de nos pensées, de nos sensations ou d’un événement extérieur, elle cherchera tous les chemins pour se faire entendre. Sa fonction est pourtant toujours la même, nous informer ! elle nous révèle un message un besoin à satisfaire. Le dossier de Michèle Freud “ses émotions qui nous gouvernent” nous parlent de leurs utilités et de leurs influences sur nos comportements.

Les étapes pour être prêt.e à Ecouter ses émotions pour arrêter de les manger

Durant des siècles les émotions sont nommées “des passions”, mal vues elles s’opposent à la noblesse de la raison ! Déjà elles n’avaient pas bonne presse !

Etape 1 – se libérer du jugement et de la perception négative des émotions !

Des interprétations erronées telles que, la peur considérée comme un manque de courage, comme une faiblesse, (ouh ! la peureuse dans la cours de l’école ou ailleurs). Mais également la tristesse montrée du doigt ( elle fait toujours la “gueule”, jamais content.e). La colère estimée agressive et même la joie, qualifiée d’exubérante dans certaines circonstances. De tels préjugés nous ont éloignés de nos émotions et ont contribué à une image de soi médiocre. Alors qu’une émotion est toujours le message d’un besoin satisfait ou insatisfait.

En reconsidérant ces émotions à la lumière du besoin qu’elles expriment, nous pouvons aujourd’hui choisir ces ressources et apporter notre propre soin. Un besoin est très personnel, il diffère en intensité, en circonstances, mais ils sont communs à tous les êtres. Parmi eux on reconnait, Le besoin de sécurité et de protection, d’amour, d’appartenance, d’estime, de reconnaissance, d’accomplissement, d’autonomie, de variété. Il existe plusieurs outils et exercices pour travailler en profondeur sur le décodage de nos émotions et besoins.

écouter-ses-emoitions-pour-arreter-de-les-manger

Etape 2 – Reconnaître qu’il nous a fallu parfois bloquer de nos émotions

  • Celles étouffées durant notre enfance, relatives à notre éducation : “ne pleure pas, ne te mets pas en colère – c’est pas bien ! sois pas triste – n’exprime pas ta joie…” L’inconscient conçoit alors qu’il faut éviter les émotions pour se protéger du danger, de ne pas être aimé.e, voir rejeté.e, au risque de perdre sa sécurité.
  • Celles enclavées pour surmonter une situation trop perturbante, une séparation trop brutale, la maltraitance physique et psychique, se sont celles des chocs et traumatismes, qui demandent parfois un soutien externe.
  • Un autre aspect qui m’a tenu longtemps à l’écart de mes émotions, jusqu’à ce que je comprenne. C’est la peur de la réaction que les émotions suscitent. Pas mes propres réactions, mais celles qui envahissaient mes éducateurs. Je m’explique par un exemple vécu :

Séparer ce qui nous appartient et ce qui est du fait d’un autre

L’expression de l’émotion chez mes éducateurs était sous forme d’explosion : colère – larmes – cris – etc… il se peut que nous n’ayons pas du tout envie de ressentir toutes ces expressions émotionnelles. On croit inconsciemment qu’elles vont jaillir à l’identique en nous. Et d’une certaine façon on en est imprégné, ce qui explique qu’on les évite :

Si je prend pour moi la colère qui chez mon père était une explosion de fureur allant jusqu’aux coups d’une violence meurtrière. Ou ma mère qui avait un mécanisme de défense très pervers. Elle se mettait à crier pour alerter mon père. Ainsi elle était sauvée il n’allait pas se mettre en rage contre elle. Il avait lâché son stress émotionnel sur nous. – c’est un peu trash … mais…

Voici où je veux en venir …

Quand j’ai pris conscience de ça … que je n’étais pas prête à écouter – à ressentir mes émotions à cause de toutes ces peurs … cette prise de conscience m’a aider à enlever la 1ere armure. En effet, dans cette 1ère étape avant d’aller à la rencontre de mes propres émotions, ce qui me faisait peur ce n’était pas mes émotions mais les émotions ou plutôt les réactions émotionnelles, de mes éducateurs. Ca m’enlevait une couche ! La 1ère pelure de l’oignon qui ne m’appartenait pas ! Voilà qui libère une 1ère tension.

Alors l’émotion dévastatrice qui perdure, et peut être la plus difficile à avaler! Est la douleur, l’incompréhension, l’impossibilité pour un enfant, de concevoir qu’un parent, une personne proche sensée donner l’amour et la protection soit l’auteur de telles horreurs. Je pense également aux blessures des mots, tels que “grosse vache”, “gouffre à…”, “t’as plus de graisse que d’intelligence”… Là il s’agit de mon histoire, mais bien d’autres circonstances engendrent cet abîme. Le besoin ici est Sécurité- Amour- Protection, et reconnaissance, estime. Face à ces émotions qui ne peuvent être exprimées, et ces besoins non comblés. Notre système de survie prend le relais. Il va chercher une solution pour nous protéger. Et quand on a comme mode d’adaptation survie par la nourriture ….( ce qui somme toute, n’est pas incohérent!) alors on se retrouve devant la porte du frigo et on fini par engloutir tout ce qu’on ne voulait pas !!

Nous arrivons à la CLEF ultime pour Ecouter vos émotions et arrêter de les manger !

La légitimité de nos émotions et besoins

légitimer-ses-besoins-fondamentaux-respecter-honorer

Etre conscient de la légitimité de nos besoins fondamentaux est essentiel.

Nos besoins sont une loi naturelle intrinsèque, ils sont inhérents à notre humanité.

L’être humain cherche à satisfaire ses besoins de façon automatique et inconsciente.

Quoique nous fassions, tous nos comportements visent à les satisfaire. Autant dès lors y répondre selon nos propres critères, nos priorités et nos valeurs.

Les Emotions fidèles alliées de nos besoins deviennent des phares dans la nuit

écouter-ses-emotions-pour-arreter-de-les-manger-minceur-libre

Les émotions sont la partie la plus importante de notre système de guidance. Comme on n’en comprend pas la pertinence on cherche à s’en débarrasser. Plutôt que d’écouter le message de nos émotions pour arrêter de les manger.

2 choix s’offrent maintenant à nous, soit j’éprouve les étapes de façon inconscientes:

1 – Contester, repousser ou contrôler l’émotion

2 – Accumuler les frustrations, émotions perçues comme excessives, mais en fait c’est le cumul qui est en réaction

3 – Indifférence

4 – Réactions secondaires – angoisses, phobie, stress, dépression

5 – Satisfactions illusoires et compensatoires

OU …

  1. Un évènement se produit, ou une sensation ou une pensée…
  2. Je le perçois plus ou moins consciemment comme une menace
  3. Une émotion m’envahie, peur, colère, tristesse…
  4. Je prends conscience de mon mode de défense ou de protection
  5. Je l’accueille et j’identifie le besoin

Recâbler mon circuit émotionnel pour recâbler “mon circuit alimentaire”

Cesser d’essayer d’extraire de l’amour de la nourriture, parce que ça ne fonctionne pas. J’obtiens mon amour en me reconnectant au plus profond de mon Etre. C’est un changement radical et salvateur.

Les 2 blocages au changement:

  1. C’est inconfortable, la peur de l’inconnu, de souffrir… on choisi alors l’immobilisme
  2. On ignore que l’on choisi l’immobilisme, car on a vraiment le sentiment de tout tenter pour sortir de l’impasse.

Aller à la rencontre de ses émotions et besoins, nous confronte à notre niveau d’estime de soi, à des croyances limitantes qui font barrières, mais le prix à payer pour rester dans le statu quo est beaucoup trop élevé.

Je vous invite à télécharger mon ebook :Tes 5 étapes pour déconditionner les compulsions & compensations émotionnelles alimentaires

Sylvie

All posts

No Comments

Leave a Reply

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 ETAPES POUR TE LIBERER DE LA LUTTE CONTRE LA NOURRITURE CLIQUE SUR L IMAGE pour le télécharger

ebook-5-etapes-pour-se-liberer-de-la-lutte-contre-les-aliments

Ton Ebook Anti Cellulite Offert CLIQUEZ sur L’image

Consultez Nos Derniers Articles

Commentaires récents

    Catégories

    ×